Le nucléaire est au cœur du lien entre trois stratégies, industrielle, politique et militaire

Publié: 26 septembre 2012 dans Uncategorized

See on Scoop.itle côté obscur du nucléaire français

Situation sans équivalent historique.

Car cette source d’énergie n’est pas un enjeu stratégique comme le pétrole ou le gaz. Elle est d’abord instrument politique ultime, biface – militaire d’abord, économique ensuite. Pour la plupart des pays, le nucléaire est marginal (2,5% de l’énergie utilisée au niveau mondial) ; sa véritable justification première est la possibilité d’accéder à l’arme.

En témoignent les étapes partout identiques de sa mise en oeuvre: prise en charge initiale par l’État, création d’organismes chargés à la fois du nucléaire militaire et civil, choix technologiques (uranium enrichi, plutonium, éventuel retraitement) à usage dual…

 

La France a poussé cette logique à l’extrême : une part majeure de l’armement, de l’expertise technologique et industrielle a fusionné autour du nucléaire à partir des années 70.

 

Un axe crucial de la politique intérieure (notamment économique, orientant des regroupements industriels) et extérieure (notre siége au Conseil de Sécurité à l’ONU ; des exportations technologiques) a été constitué autour de l’ensemble nucléaire militaire et civil. Sauf De Gaulle, tous les gouvernants ont dissimulé ce lien infrangible.

 

 

l’article complet par clic sur le titre du post

See on www.lemonde.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s