Erreur de stockage au centre de déchets radioactifs

Publié: 23 octobre 2012 dans Uncategorized

See on Scoop.itle côté obscur du nucléaire français

Erreur de stockage au centre de déchets radioactifs

 

Une belle boulette.

Pas à mettre sur le dos de l’Andra, mais plutôt sur celui du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) qui exploite un centre à Valduc (Côte-d’Or).

Il y a quelques jours, le producteur s’aperçoit qu’il a adressé au centre de stockage de l’Aube (CSA) de Soulaines des éléments qui n’auraient jamais dû y être stockés.
Il s’agit de détecteurs de fumée à chambre ionique à l’américium 241. La particularité est qu’ils renferment de la radioactivité à vie longue et sont aujourd’hui classés comme des déchets… FA-VL dont la solution de stockage n’a pas encore été trouvée.

Après enquête, l’Andra classe l’incident en événement de niveau 1 sur l’échelle INES qui compte sept paliers, et saisi l’Autorité de sûreté nucléaire.

Au total, huit colis sont concernés.

Problème :

ils ont été reçus entre 2007 et 2008 et dorment aujourd’hui sous des tonnes de béton dans quatre cellules différentes. Impossible de les récupérer.

De son côté, l’Andra se défend d’avoir respecté toutes les procédures. L’enquête réalisée évoque « une mauvaise interprétation de la classification au départ des colis ».
« Nous ne souhaitons pas stocker ce genre de déchets sur le centre », insiste Patrice Torres, directeur du centre de stockage de l’Aube.

 

Pas de risque… avant 300 ans

 

L’Andra a demandé au CEA de suspendre l’expédition des colis en provenance de Valduc dans l’attente de la révision de ses procédures de contrôle des colis de déchets radioactifs destinés à être envoyés à l’Andra.

L’exploitant des centres aubois précise toutefois qu’il n’y a « pas de souci sur le plan radiologique » pendant les phases d’exploitation et de surveillance du centre. « Le seul risque serait que, en cas d’intrusion après trois cents ans, de tels objets puissent susciter la curiosité, être récupérés et présenter un risque pour la santé de l’individu », précise l’Andra.

En France, plusieurs millions de ces détecteurs de fumée sont installés dans des bâtiments publics et privés. Ils sont progressivement remplacés par des détecteurs non radioactifs et orientés vers un entreposage provisoire dans l’attente de la création d’un centre de stockage dédié à ce type de déchets.

 

http://www.lest-eclair.fr/actu/erreur-de-stockage-au-centre-de-dechets-radioactifs

 

elle est poubelle la vie nucléaire ?

 

See on www.lest-eclair.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s