fuites radioactives au CSM …suite….

Publié: 8 juin 2013 dans Uncategorized

See on Scoop.itLe Côté Obscur du Nucléaire Français

Près de 930 000 tonnes de déchets, dont 100 kg de plutonium, hautement radioactif, sont stockées à 6 à 8 m sous terre au CSM, ouvert en 1969 et fermé en 1994, dans des conditions au départ beaucoup moins strictes qu’aujourd’hui. À la demande des élus locaux, l’Acro s’est rendue pour la première fois sur le site du CSM à Digulleville en 2012 pour effectuer des prélèvements dans les mêmes puits de surveillance de l’Andra, mais à des profondeurs plus importantes.

« On trouve des valeurs jusqu’à 58 fois supérieures à celles relevées par l’Andra, qui est parfois passée complètement à côté de certaines pollutions », assure Mylène Josset, une des scientifiques qui signent l’étude. Pour elle, les données relevées varient tellement en fonction de la profondeur (d’un facteur de 250 parfois) dans un même puits qu’on ne peut plus se contenter, pour surveiller le site, du seul prélèvement effectué par puits par l’Andra. « Ils ne sont pas en mesure aujourd’hui de détecter une anomalie », renchérit David Boilley.

 

article complet par clic sur le titre du post

See on www.lepoint.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s